Adoptions

Conditions d'adoption


Les conditions suivantes pour l'adoption d'un ou plusieurs enfants sont déterminées par les partenaires d'ENFANCE AVENIR à l'étranger.
"                Les couples doivent être des couples mariés hétérosexuels (ni pacsés, ni concubins), avec un an de mariage minimum en Russie, au Kazakhstan, à Madagascar et au Vietnam.
"                Seuls les dossiers de couples hétérosexuels mariés peuvent être enregistrés en Russie, au Kazakhstan et à Madagascar, avec ou sans enfants, n'ayant pas plus de 45 ans d'écart d'âge avec l'enfant à adopter.
"                Au Kazakhstan, l'écart d'âge avec l'enfant doit être de 45 ans maximum et s'apprécie par rapport au conjoint le plus âgé.
"                Les personnes célibataires ne peuvent pas adopter d'enfant à Madagascar (nouvelle loi malgache), ni en Russie (décision de nos Régions partenaires), ni au Kazakhstan (demande de l'Autorité Centrale).
"                Les célibataires femmes peuvent adopter au Vietnam si elles acceptent d'adopter un enfant de 5/7 ans et/ou des enfants plus jeunes avec problèmes médicaux (hépatite B ou C, enfants séropositifs à la naissance en cours de négativation au Vietnam) et si elles exercent une activité salariée, afin de pouvoir prendre leur congé légal d'adoption de 10 semaines, indispensable pour l'adaptation de l'enfant après son arrivée en France.
"                A Madagascar, les familles adoptives ne doivent pas avoir plus de 3 enfants au foyer une fois l'adoption réalisée, y compris les enfants des conjoints, et doivent pouvoir démontrer des liens familiaux, professionnels ou associatifs forts avec le pays.

(Bien qu'ayant été habilité pour l'Ethiopie par le Ministère des Affaires Etrangères français, ENFANCE AVENIR n'a pas pu obtenir d'accréditation dans ce pays suite aux changements législatifs successifs et à la forte baisse des adoptions. L'habilitation n'a donc plus cours.

Procédures d'adoption


Si vous êtes titulaires de l'Agrément de votre Conseil Général, si vous avez pris connaissance des conditions d'adoption déterminées par nos partenaires à l'étranger et si vous souhaitez engager des démarches avec ENFANCE AVENIR, votre 1er courrier postal (jamais de courriel à ce stade) doit comporter :
"                Un formulaire de demande d'adoption (disponible sur ce site) à télécharger et remplir.
"                Une lettre de motivation (pas plus de deux pages).
"                Une copie simple de votre Agrément, avec actualisation en cas de mariage et/ou de déménagement.
"                Une copie simple de votre notice de renseignements (avec extension le cas échéant).
"                Si votre Agrément a plus d'un an, la copie simple du récépissé du Conseil Général suite à votre confirmation annuelle d'Agrément
                (loi française).
"                Une copie simple de votre rapport social avec actualisation si votre Agrément a plus de 2 ans (loi française) et/ou en cas
                d'extension de votre Agrément et / ou de déménagement.
"                Une copie simple de votre rapport psychologique ou psychiatrique avec actualisation si votre Agrément a plus de 2 ans (loi
                française) et/ou en cas d'extension de votre Agrément.
"                Une photo récente de la famille vivant au foyer (si possible de plain-pied), avec le nom de la famille inscrit au verso, sur papier
                photo et non sur papier normal, et une photo récente des enfants de chaque conjoint ou du couple le cas échéant.
"                Une enveloppe timbrée 1/2 format A4 à votre adresse au tarif normal en vigueur pour notre réponse.

A la réception de ces documents, nous vous enverrons une réponse, sous 1 mois environ, compte tenu du volume très important de courrier arrivant à notre Bureau de Chatou (700 nouvelles demandes/an). Cette réponse sera positive ou négative, selon nos possibilités de vous accompagner ou non dans votre projet d'adoption. Toute réponse négative sera justifiée.

Dès ce stade de votre projet, nous vous recommandons d'avoir des contacts avec des associations de parents adoptifs et des adoptants et d'avoir un rendez-vous avec l'une des COCA (Consultation d'Orientation et de Conseils pour l'Adoption) d'un CHU de votre région pour bien connaître les réalités de l'adoption en ce qui concerne notamment la santé et le développement des enfants adoptés selon leur pays d'origine.

Si à la lecture de votre lettre de motivation et de vos documents du Conseil Général nous pensons pouvoir vous accompagner dans votre projet d'adoption, vous recevrez une Note d'information sur les adoptions en Russie, au Kazakhstan, à Madagascar ou au Vietnam selon votre projet et les possibilités de réalisation + un échéancier des frais de l'OAA et des procédures à l'étranger. Si vous nous confirmez votre projet suite à cette Note d'information, vous recevrez alors une Note de Procédures pour le pays concerné à nous retourner signée pour accord + un échéancier des frais + un Questionnaire à nous renvoyer rempli et signé également.

Une fois les documents de notre OAA renvoyés et réceptionnés, nous ouvrirons votre dossier et nous vous proposerons alors un rendez-vous avec notre délégué(e) départemental(e) à votre domicile, puis avec un(e) psychologue de notre OAA, à son cabinet (en Ile de France ou en Rhône-Alpes), afin de vous préparer à l'accueil d'un ou deux enfants du pays envisagé.
Prévoir 4/6 semaines entre chaque "étape" compte tenu du très grand nombre de dossiers en cours.

A la suite de chacun de ces rendez-vous, notre commission d'évaluation vous fera savoir pour quel projet ENFANCE AVENIR peut vous accompagner. Après le rendez-vous avec le/la psychologue de l'OAA, vous recevrez une Convention pour un projet de mise en relation avec un enfant dont les caractéristiques auront été déterminées conjointement entre l'OAA et vous-mêmes. Un échéancier des frais vous sera également remis (identique à celui joint à la Note d'Information et à la Note de procédures, et intégrant le remboursement des frais de déplacement de la/du délégué(e) à votre domicile pour le 1° rendez-vous et pour les suivis post-adoption, et les éventuelles augmentations des frais connues entre l'envoi du premier échéancier et celui joint à la Convention).

Nous vous demanderons alors de nous renvoyer cette Convention signée devant Notaire, d'accepter 9 mois d'exclusivité avec les partenaires d'ENFANCE AVENIR à l'étranger et de constituer votre dossier en français avec divers documents officiels pour le pays de votre futur enfant : dossier pour le Vietnam, dossier légalisé pour Madagascar, dossier apostillé par la Cour d'Appel pour la Russie et le Kazakhstan. Notre Bureau de Chatou s'occupera de la présentation des documents pour les autorités étrangères et les enverra (après traduction en Russe en France pour le Kazakhstan) dans le pays choisi (Russie - Kazakhstan - Madagascar - Vietnam) pour traduction éventuelle (Russie, Kazakhstan, Vietnam) puis enregistrement pour l'attribution d'un ou deux enfants par les Autorités étrangères.
Les premiers frais seront réglés à ENFANCE AVENIR à partir du retour de la Convention + échéancier des frais signés.
Après l'envoi de votre dossier et avant toute attribution, vous serez invités à notre Bureau de Chatou pour une réunion, souvent collective, avec des futurs parents susceptibles de partir en même temps que vous, préparatoire à votre/vos voyage(s) dans le pays de votre futur enfant (prévoir l'après-midi de 14 h à 18 h).
Adoptions dans les pays

Adoptions en Roumanie


En attente d'une nouvelle loi roumaine autorisant l'adoption internationale, la dernière loi votée en juin 2004 l'interdisant, sauf adoptions dans un cadre familial. ENFANCE AVENIR redemandera une habilitation le moment venu si la loi le permet.

Adoptions en Russie

Présentation

ENFANCE AVENIR a été accrédité tout d'abord le 17 février 2003, puis, suite à des modifications de la loi russe, a été ré-accrédité le 19 juillet 2007 par arrêté du Vice-Ministre de l'Education et des Sciences de la Fédération de Russie, puis par les Ministères de l'Education et des Sciences de la Ville et de la Région de Moscou et, à ce jour, des régions d'Astrakhan et de Kalouga.

Depuis 2003, nous avons un Bureau de Représentation officiel à Moscou dirigé par notre Directrice russe qui vous assiste en permanence dans toutes vos démarches avec une équipe d'interprètes, de chauffeurs et de médecins à Moscou et dans les régions précitées, tout au long de vos voyages en Russie. ENFANCE AVENIR a réalisé 270 adoptions en Russie à fin 2013.


Les enfants adoptables par les étrangers en Russie

Avant de pouvoir être adoptés à l'étranger, les enfants russes juridiquement adoptables doivent être enregistrés depuis 12 mois minimum dans la banque de données " des enfants laissés sans soins parentaux " et doivent avoir été refusés par plusieurs adoptants russes. Ceux-ci sont nombreux à présent et adoptent prioritairement les enfants de moins de 3 ans en bonne santé.

Les enfants adoptables par les étrangers ont généralement de 3 à 9 ans avec " un problème de santé pouvant être corrigé en France" (déclaration imposée par les Autorités Russes pour la prise en compte du dossier des Postulants). Les enfants sont de type européen, et parfois métissé asiatique compte tenu de la proximité de l'Asie Centrale et des relations avec les Etats de l'ex URSS.

Ces enfants sont seuls ou en fratries de deux enfants. Souvent les deux enfants, dont l'aîné a 4 ou 5 ans minimum, n'ont pas vécu ensemble, car les enfants sont regroupés par tranches d'âges dans des orphelinats différents (0-3 ans, 4-6 ans, 7 ans et plus).

Les enfants adoptables vivent en orphelinat. A partir de 7 ans, ils sont en principe scolarisés ; mais quel que soit leur âge au moment de l'adoption, les enfants présentent certains retards psychoaffectifs en lien avec leur vie en institution. Leurs problèmes de santé sont de nature variable : plus les enfants sont jeunes, plus leurs problèmes de santé sont importants, car les adoptants russes sont très nombreux et accueillent prioritairement les enfants de moins de 4 ans, en bonne santé. Les bilans médicaux russes sont souvent difficiles à interpréter : les termes et diagnostics différent souvent de ceux de la médecine française. Des médecins collaborant avec ENFANCE AVENIR en Russie et extérieurs aux orphelinats accompagnent les familles adoptives pour des examens médicaux complémentaires, le cas échéant.
Adopter des enfants de plus de trois ans permet de mieux cerner leur comportement, capacité à marcher, parler… et, d'être plus sécurisé sur l'état de santé et la capacité de développement de ces enfants. Même si le Syndrome Alcoolo-Fœtal (SAF) est bien présent en Russie, il n'est pas systématique contrairement à ce que certains médecins français peuvent laisser entendre. Là encore, plus l'enfant a grandi (plus de 3 ans), moins le diagnostic de présence du SAF est incertain.

Pour connaître les problèmes de santé chez les enfants adoptés en Russie, nous demandons aux futurs adoptants d'avoir un rendez-vous avec une Coca (Consultation d'Orientation et de Conseil pour l'Adoption) du CHU de leur région dès l'envoi de leur 1° courrier à ENFANCE AVENIR.

Les enfants russes sont de type européen, et parfois métissé asiatique compte tenu de la proximité de l'Asie Centrale et des relations avec les Etats de l'ex URSS.


Les adoptants

Seuls les dossiers des couples mariés hétérosexuels peuvent être enregistrés auprès des Ministères de l'Education et des Sciences où ENFANCE AVENIR est accrédité, couple avec ou sans enfant, n'ayant pas plus de 45 ans d'écart d'âge avec le ou les enfants adopté(s).


Les dossiers

Les dossiers, en 4 exemplaires, sont longs à constituer (6 semaines environ), car chaque document doit être apostillé par la Cour d'Appel dont dépend le signataire du document. Nous comptons sur la diligence des familles concernées pour constituer leur dossier dans les plus brefs délais après la signature de leur Convention avec ENFANCE AVENIR. La validité des documents du dossier est de 12 mois, sauf les casiers judiciaires qui doivent être renouvelés tous les 3 mois, ainsi que les certificats médicaux.
Ceux-ci doivent être préparés par 8 médecins (1 généraliste + 7 spécialistes), certifiés par l'Ordre National des Médecins, apostillés et actualisés tous les 3 mois, car les Autorités russes sont très exigeantes sur la santé des adoptants.Ceci pourrait être remplacé prochainement par un seul certificat du médecin généraliste de la famille, également certifié et apostillé comme mentionné ci-dessus.

Il en est de même sur le montant des revenus mensuels (hors ASSEDIC) et de la stabilité de l'emploi des adoptants pour assurer la sécurité matérielle des enfants adoptés. Les Autorités russes exigent un revenu minimum de 2 410 € net par mois dans le cas de l'adoption d'un enfant (2 810 € pour l'adoption de deux enfants), selon le budget minimum nécessaire en France (base UNAF novembre 2013).


Les 3 voyages

Ils doivent tous être faits en couple et sans la présence du ou des enfants de la famille ni d'aucune autre personne de la famille, à aucun des 3 voyages.
6 à 12 mois après l'envoi par nos soins de votre dossier complet et apostillé à notre Bureau de Représentation à Moscou pour traduction puis enregistrement auprès du Ministère de l'Education et des Sciences d'une région où nous sommes accrédités, l'attribution d'un enfant pourra être envisagée.
Après l'annonce d'une convocation pour l'attribution d'un enfant par le Ministère de l'Education de la Ville de Moscou ou de la Région de Moscou, d'Astrakhan, ou de Kalouga, les adoptants doivent effectuer 3 voyages en Russie.
ENFANCE AVENIR Chatou vous aide à préparer vos voyages (billets d'avion, visas, actualisation de certains documents, etc...).


1er voyage : l'attribution

Il dure une semaine. Il a pour but de vous faire rencontrer la Directrice du Ministère de l'Education et des Sciences de la Région qui a enregistré votre dossier et qui se charge des attributions d'enfants. En présence d'une interprète d'ENFANCE AVENIR, ce haut fonctionnaire russe vous présente le dossier socio-médical de l'enfant qui vous est attribué, ainsi que sa photo, selon la loi russe. Ni cet enfant ni son dossier ne sont connus d'ENFANCE AVENIR avant cette rencontre. Cet enfant adoptable a été enregistré préalablement 2 mois dans la "banque régionale des données des enfants sans soins parentaux" puis 12 à 18 mois dans la "banque fédérale", en attente d'une adoption par une famille russe en priorité.
Les attributions des enfants sont de la seule responsabilité des Autorités russes qui ne communiquent pas d'informations par avance à ENFANCE AVENIR.

Après l'acceptation de principe de l'enfant proposé par le Ministère, vous irez le rencontrer dans son orphelinat 4 ou 5 jours de suite et vous obtiendrez tous les renseignements médicaux le concernant, avant d'accepter officiellement le projet d'adoption par déclarations signées chez un notaire de la ville. Vous préciserez les nouveaux prénoms choisis pour l'enfant (dans l'ordre en mettant en premier le prénom d'usage français que vous souhaitez donner à votre enfant). Votre dossier sera ensuite déposé au tribunal par le bureau de représentation de l'OAA dans la région de résidence de l'enfant.
Des examens médicaux complémentaires peuvent être demandés sur place si nécessaire par les adoptants, par l'intermédiaire de notre Bureau de Représentation. Un refus du 1er enfant attribué est possible pour "motif grave" (problème médical). La loi russe prévoit alors l'attribution d'un second enfant après signature du renoncement du premier enfant chez le notaire.


2ème voyage :  le jugement

Pour effectuer le deuxième voyage consacré au jugement d'adoption de l'enfant accepté, il faut attendre entre 3 et 9 mois après le 1° voyage, selon les Régions, le temps que soit préparé le dossier de l'enfant pour le tribunal. Chaque Région a son rythme de travail et un nombre de pièces variables dans le dossier de l'enfant adopté, pièces à récupérer sur des distances plus ou moins importantes (+ incidence de la neige en hiver).
La date de ce voyage dépend de la convocation du tribunal pour le jugement d'adoption qui est précédé de 2 ou 3 jours de nouvelles visites à l'enfant. Au total, 10 visites à l'enfant sont nécessaires avant le jugement (1° et 2° voyages). Il y a ensuite un délai d'appel du jugement qui dure 10 ou 30 jours selon les régions. Ce 2ème voyage dure une petite semaine ; vous repartez pendant 4 à 5 semaines en France après le prononcé du jugement. Le jugement n'étant pas immédiatement exécutoire, l'enfant n'est pas remis à l'issue du jugement, mais après le délai d'appel puis la préparation du nouvel acte de naissance de l'enfant et de son passeport, et la traduction en français de tous les documents de son adoption.


3ème voyage : le retour avec l'enfant

Au cours du troisième et dernier voyage en Russie, les adoptants viennent chercher leur enfant dans son orphelinat. Ce 3ème voyage dure, selon les régions, 5 à 10 jours pour obtenir tous les documents de l'enfant, son passeport dans sa région de résidence, puis son visa Adoption S.A.I. au Consulat de France à Moscou pour pouvoir entrer en France.

Dans tous les cas, les adoptants auront fait le nécessaire pour l'enfant adopté avec l'aide du Bureau de Représentation d'ENFANCE AVENIR à Moscou pour obtenir tous les documents relatifs à l'adoption de cet enfant et obtenir la délivrance du visa Adoption de l'Autorité Centrale française pour l'Adoption par le Consulat de France.

De retour en France

Dans les 48 heures suivant l'arrivée de votre enfant en France (à nous confirmer dès les premières heures suivant l'atterrissage en France), ENFANCE AVENIR vous adressera une "Attestation" à présenter à vos employeurs, SS, CAF, Mutuelle, etc...

ENFANCE AVENIR se chargera également d'informer votre Conseil Général de l'arrivée de votre enfant en lui envoyant une attestation dans les 48 heures, puis 8 jours plus tard une copie de tous les documents d'adoption de l'enfant que vous nous transmettrez au Bureau de Chatou en russe et en français dans les meilleurs délais.

Selon les engagements pris vis-à-vis des Autorités russes pour les enfants adoptés, vous devrez faire enregistrer (immatriculation) l'enfant adopté au Consulat de la Fédération de Russie à Paris, Strasbourg ou Marseille selon votre domicile, suite au changement du domicile de l'enfant (dans les 2 mois après son arrivée en France, comme pour tous les citoyens russes qui déménagent en Russie). L'enfant gardera sa nationalité russe mais obtiendra également la nationalité française dès que le jugement russe sera transcrit sur les registres d'état civil français sur votre demande au Tribunal de Grande Instance de Nantes car le Traité Franco-russe dispose que le jugement prononcé en Russie équivaut désormais à une adoption plénière.

Après leur arrivée en France, les enfants demandent une très grande disponibilité de la part de leurs parents adoptifs. L'entrée à l'école ou a la crèche (= nouvelle collectivité !) n'est pas urgente après les mois/années passées par les enfants en orphelinat. Ils doivent d'abord apprendre à parler un peu français et surtout trouver leurs repères dans leur nouvelle famille pour un bon attachement indispensable au succès de l'adoption. Prendre le congé légal d'adoption de 10 semaines (22 semaines pour 2 enfants) est indispensable, voire même un congé parental quand cela est possible. Le seul amour des parents ne suffit pas toujours à combler le retard des enfants. Il est parfois nécessaire d'apporter aux enfants le soutien de professionnels extérieurs à la famille. Et l'accompagnement d'ENFANCE AVENIR pendant les 3 ans de suivis est également très utile.


Les suivis de l'enfant

Selon la réglementation russe, vous vous engagerez à accepter que la déléguée départementale d'ENFANCE AVENIR (la même personne que celle qui sera venue chez vous lors de l'entretien pré-adoption) vienne pendant 3 ans à votre domicile (soit 5 visites : au 2ème mois, 5ème mois, 11ème mois, 23ème mois et 35ème mois après la fin du délai d'appel du jugement russe, pour établir des rapports de suivis à envoyer en Russie par l'OAA pour la date anniversaire des 3°, 6°, 12°, 24° et 36° mois de la fin des 30 jours d'appel du jugement d'adoption russe) pour constater la bonne prise en charge de l'enfant par les adoptants et la bonne évolution de cet enfant.Vous nous fournirez à chaque suivi 5 photos de votre enfant (dont une devant l'extérieur de votre logement et une dans la chambre de l'enfant) et une copie de son carnet de santé.
Vous nous confirmerez l'immatriculation de votre enfant au Consulat de la Fédération de Russie en France (tampon spécial sur son passeport russe + certificat d'immatriculation en langue russe), et l'obtention de sa nationalité française suite au nouveau jugement d'adoption en France ou à la transcription du jugement d'adoption russe en France dont vous nous enverrez une copie, ainsi que la copie de votre livret de famille où l'enfant adopté aura été inscrit.
Au-delà du 3° anniversaire du délai d'appel du jugement en Russie, les suivis se poursuivront tous les deux ans jusqu'aux 18 ans de l'enfant et seront également réalisés par la Déléguée Départementale d'ENFANCE AVENIR (Décret Russe d'août 2013).

Les rapports de suivis devront IMPERATIVEMENT être envoyés en Russie par ENFANCE AVENIR aux dates prévues, pour traduction et transmission au Ministère de l'Education et des Sciences et à l'orphelinat dont dépendait l'enfant ; un exemplaire des 3 premiers suivis sera également envoyé au Conseil Général qui vous a délivré l'Agrément et éventuellement au Procureur du Tribunal de Grande Instance de votre département s'il le demande pour le jugement d'adoption français.

Nouveau (Décret russe d'août 2013)

Vous devrez nous signaler tout changement d'adresse sous un délai de 5 jours de l'évènement, toute modification de domicile, modification de la situation familiale (séparation, divorce, arrivée d'un nouvel enfant...).

Le maintien de l'accréditation d'ENFANCE AVENIR et donc les futures adoptions de l'OAA en Russie dépendent de la présentation ponctuelle de suivis aux autorités russes.


Les frais d'adoption

Sous le contrôle de l'Autorité Centrale française pour l'Adoption (S.A.I.), les frais de procédures en France et en Russie, pour l'adoption d'un enfant s'élèvent à 16 632 € depuis la constitution du dossier des postulants à l'adoption jusqu'à la fin des 3 ans de suivis de l'enfant adopté. Cette somme comprend :

"                les frais de fonctionnement du Bureau d'ENFANCE AVENIR en France pendant les 4 à 5 ans d'accompagnement des adoptants à compter de leur premier courrier, les frais de constitution du dossier des postulants à l'adoption et les frais pour les suivis de l'enfant,
"                les frais des traductions notariées des dossiers en Russie (parents / enfants / suivis),
"                les frais d'enregistrement / déclarations notariées + apostillées en Russie,
"                les frais de fonctionnement du Bureau de Représentation d'ENFANCE AVENIR à Moscou et dans les Régions,
"                les frais pour la préparation du passeport et du visa de l'enfant,
"                la participation aux frais de l'orphelinat de l'enfant attribué (don pour l'orphelinat remis à la fin du délai d'appel du jugement d'adoption en Russie).
Les frais de consultation médicale complémentaire éventuelle pour l'enfant attribué sont à la charge des adoptants (100 à 150 €).

ENFANCE AVENIR se charge des transferts bancaires en Russie à notre Bureau de Représentation sur place.

Les adoptants doivent prévoir en plus des frais de voyages et de déplacements sur place :

"                3 aller / retour en Russie en avion (Moscou + autre région éventuellement) @ 700-1 000 € par personne et par voyage selon les périodes et destinations,
"                visas touristiques pour le 1° voyage, puis visas avec invitation spéciale Adoption (Visas pour 2 entrées sur 3 mois) pour les 2° et 3° voyages (environ 150 € par personne),
"                frais de bilans médicaux complémentaires pour les adoptants pour le jugement dans certaines régions,
"                1 billet de retour pour l'enfant (600 à 800 €)
"                frais de séjour sur place à l'hôtel (130 €/nuit environ/hôtel 3 étoiles à Moscou) plus repas.

Pour tous les voyages, il faut prévoir également des frais (élevés) de chauffeurs et d'interprètes qui vous assistent en permanence avec le Bureau d'ENFANCE AVENIR en Russie, depuis votre première arrivée à l'aéroport de Moscou jusqu'à votre dernier départ de Moscou avec votre enfant, à l'issue de votre 3ème voyage.

Budget global à prévoir (hors téléphone, très cher) pour l'adoption d'un enfant par un couple d'Ile de France : 35 000 € tout compris (procédures en France et en Russie, voyages, visas, séjour - hôtel + repas pendant 3 semaines, chauffeurs, interprètes, médecins/dossier de l'enfant).

Adoptions au Kazakhstan

Présentation

ENFANCE AVENIR a été accrédité le 27 septembre 2012 par arrêté de la Directrice de l'Autorité Centrale Kazakhstanaise du Ministère de l'Education et de la Science de la République du Kazakhstan.

Les premiers dossiers pris en compte ont été ceux des familles dont les dossiers avaient été déposés au Ministère de l'Education et de la Science en décembre 2010 et qui n'avaient pu aboutir suite à l'arrêt des adoptions pour mise en conformité de la législation Kazakhe avec la Convention de la Haye.
Ce cap est maintenant dépassé et toutes les candidatures de couples mariés hétérosexuels de moins de 45 ans, ouvertes à des enfants avec problèmes de santé pouvant être corrigés en France, sont maintenant prises en compte.

Les enfants adoptables par les étrangers au Kazakhstan

Les adoptants Kazakhstanais sont prioritaires pour l'adoption des enfants en bonne santé et en bas âge.
Avant de pouvoir être adoptés à l'étranger, les enfants Kazakhstanais juridiquement adoptables doivent être enregistrés depuis 6 mois minimum dans les banques de données " des enfants laissés sans soins parentaux " et doivent avoir été refusés par des adoptants Kazakhstanais.

Les enfants adoptables par des étrangers au Kazakhstan sont actuellement (après deux ans d'absence d'adoptions au Kazakhstan) seuls ou en fratries de deux enfants. Ils vivent dans des orphelinats différents selon leur âge (0-3 ans ; 4-8 ans ; 9-10 ans). Les enfants de plus de 6 ans sont scolarisés.
Quelque soit leur âge au moment de l'adoption, les enfants adoptables présentent généralement un certain retard psychoaffectif et parfois des problèmes de santé de nature variable.

Les futurs adoptants étrangers doivent accepter de signer, dans leur dossier, une déclaration obligatoire pour les Autorités Kazakhstanaises au sujet des caractéristiques de l'enfant souhaité : " avec un éventuel problème de santé pouvant être corrigé en France ".

Les dossiers médicaux sont parfois difficiles à interpréter, car les termes médicaux Kazakhstanais diffèrent des termes français (notamment par rapport à la naissance de l'enfant). Pour connaître les problèmes de santé chez les enfants adoptés au Kazakhstan jusqu'en 2011 (avant l'arrêt des adoptions dans ce pays), nous demandons aux futurs adoptants d'avoir un rendez-vous avec une COCA (Consultation d'Orientation et de Conseil pour l'Adoption) du CHU de leur région dès l'envoi de leur 1° courrier à Enfance Avenir.
L'évolution de la santé des enfants sera mieux connue dans 6-12 mois après les premières nouvelles adoptions sous le régime de la Convention de la Haye.

Les enfants sont de type asiatique (mongol) ou européen (70% de la population est d'origine d'Asie Centrale et 30 % de Russie).


Les adoptants

Seuls les dossiers des couples mariés hétérosexuels peuvent être enregistrés auprès du Ministère de l'Education et de la Science à Astana, couples avec ou sans enfant, n'ayant pas plus de 45 ans d'écart d'âge avec l'enfant adopté. Cette condition s'apprécie par rapport au conjoint le plus âgé.


Les dossiers

Les dossiers, en 4 exemplaires (3 originaux et 1 copie), sont longs à constituer (6 semaines environ), car chaque document doit être apostillé par la Cour d'Appel dont dépend le signataire du document. Nous comptons sur la diligence des familles concernées pour constituer leur dossier dans les plus brefs délais après la signature de leur Convention avec ENFANCE AVENIR car la validité de nombreuses pièces du dossier ont une durée de validité de 3 à 12 mois. Leur traduction en russe et en Kazakhstanais a lieu au Kazakhstan.

Ce dossier comprend l'accord sur le projet d'adoption par la famille proche des Postulants, 3 recommandations d'amis proches/voisins des Postulants et la désignation d'un tuteur pour l'enfant.
Les casiers judiciaires doivent être renouvelés tous les 3 mois comme les certificats médicaux.
Ceux-ci doivent être préparés par un médecin généraliste qui doit attester de l'absence d'un certain nombre de pathologies. Le document doit être certifié par l'Ordre National des Médecins, apostillé et actualisé tous les 3 mois, car les Autorités Kazakhstanaises sont très exigeantes sur la santé des adoptants.
De même les Postulants devront fournir un certificat de prise en charge du/des futur(s) enfant(s) adopté(s) par le médecin généraliste et un chirurgien dentiste.

Concernant le montant des revenus mensuels (hors ASSEDIC) et la stabilité de l'emploi des adoptants pour assurer la sécurité matérielle des enfants adoptés, les Autorités Kazakhstanaises exigent un revenu minimum de 2 410 € net par mois dans le cas de l'adoption d'un enfant (2 810 € pour l'adoption de deux enfants), selon le budget minimum nécessaire en France (base UNAF septembre 2013).


Apparentement avec un enfant Kazakh

L'attribution de l'enfant est présentée au Bureau d'ENFANCE AVENIR à Chatou, suite à la transmission à l'OAA, par le Ministère de l'Education et de la Science Kazakhstanais, du dossier socio-médical de l'enfant et de sa photo. Après l'échange des Accords à la Poursuite de la Procédure entre l'Autorité Centrale kazakhstanaise, l'Autorité Centrale française (MAI) et l'OAA, les adoptants seront convoqués à Karaganda pour le séjour probatoire de 30 jours pour les rencontres enfant-parents.

Des rencontres quotidiennes avec l'enfant dans son orphelinat sont obligatoires pour les adoptants, accompagnés d'un chauffeur et d'une interprète choisis par la Correspondante de l'OAA sur place (1 à 2 fois par jour pour 1 à 2 h par visite), pendant 30 jours pour que les Autorités Kazakhstanaises s'assurent de l'attachement réciproque enfant-parents et pour que les adoptants confirment sans réserve leur accord à l'apparentement proposé, avant le prononcé du jugement d'adoption plénière auquel les adoptants seront convoqués au environ 10 jours après la fin des 30 jours probatoires. Les adoptants restent tous deux au Kazakhstan jusqu'au jugement pour procéder aux formalités nécessaires.

Les adoptants ont plusieurs démarches à faire sur place, avec l'assistance permanente de la correspondante d'ENFANCE AVENIR, de ses interprètes et chauffeurs. La procédure complète au Kazakhstan dure 2,5 mois minimum après la première rencontre avec l'enfant.
Les enfants sont remis aux adoptants après le délai d'appel du jugement de 15 jours, plus 3 semaines environ pour le nouvel état civil de l'enfant, la préparation de son dossier pour son passeport Kazakh à Astana et de son visa Adoption à Almaty, par l'intermédiaire de la Correspondante d'ENFANCE AVENIR. Le départ de l'enfant du Kazakhstan avec ses deux parents (ou l'un des deux parents avec une procuration du conjoint) n'est possible qu'après l'obtention de son passeport et de son visa Adoption M.A.I., au Consulat Général de France à Almaty, toujours avec l'assistance de la Correspondante d'ENFANCE AVENIR.

Apres leur arrivée en france, les enfants demandent une très grande disponibilité de la part de leurs parents adoptifs. L'entrée à l'école ou à la crèche (= nouvelle collectivité !) n'est pas urgente après les mois/années passées par les enfants en orphelinat. Ils doivent d'abord apprendre à parler un peu français et surtout trouver leurs repères dans leur nouvelle famille pour un bon attachement indispensable au succès de l'adoption. Prendre le congé légal d'adoption de 10 semaines (22 semaines pour 2 enfants) est indispensable, voire même un congé parental quand cela est possible. Le seul amour des parents ne suffit pas toujours à combler le retard des enfants. Il est parfois nécessaire d'apporter aux enfants le soutien de professionnels extérieurs à la famille. Et l'accompagnement d'ENFANCE AVENIR pendant les 3 ans de suivis puis jusqu'aux 18 ans de l'enfant demandés par les Autorités Kazakhstanaises est également très utile.


Le retour en France

Dans les 48 heures suivant l'arrivée de votre enfant en France (à nous confirmer dès les premières heures suivant l'atterrissage en France), ENFANCE AVENIR vous adressera une "Attestation" à présenter à vos employeurs, SS, CAF, Mutuelle, etc...

Dès le retour des adoptants en France avec leur enfant, ENFANCE AVENIR devra informer sous 48 heures le Conseil Général de leur département de l'arrivée de l'enfant et lui transmettra dans les 8 jours une copie de tous les documents remis aux adoptants au Kazakhstan (en russe et en français).
Le Consulat de la République du Kazakhstan à Paris vous confirmera son enregistrement au Consulat (suite aux démarches effectuées au Kazakhstan par notre correspondante avant le départ de l'enfant).

Les Adoptants adresseront, également rapidement, par courrier en recommandé avec AR, au Tribunal de Grande Instance de Nantes une demande de transcription du jugement d'adoption kazakhstanais sur les registres de l'Etat Civil des Français nés à l'Etranger pour obtenir le nouvel acte de naissance français (sans perte de la nationalité Kazakhstanaise) et ensuite l'enregistrement de l'enfant sur le livret de famille de ses parents adoptifs. Quand cette transcription sera obtenue, ENFANCE AVENIR en informera les Autorités Kazakhstanaises par l'intermédiaire de sa Correspondante.

Les suivis de l'enfant

Selon la réglementation Kazakhstanaise, vous vous engagez à accepter que la déléguée départementale d'ENFANCE AVENIR (la même personne que celle qui sera venue chez vous lors de l'entretien pré-adoption), vienne jusqu'aux 18 ans de votre enfant à votre domicile (soit : au 2ème mois de la fin du délai d'appel du jugement Kazakhstanais, puis tous les 6 mois jusqu'au 3° anniversaire de la fin du délai d'appel du jugement, puis annuellement jusqu'aux 18 ans de l'enfant, pour constater la bonne prise en charge de l'enfant par les adoptants et la bonne évolution de cet enfant. Vous nous fournirez à chaque suivi 5 photos de votre enfant (dont une devant l'extérieur de votre logement et une dans la chambre de l'enfant) et une copie de son carnet de santé.
Vous effectuerez de votre côté auprès du Tribunal de Grande Instance de Nantes la demande de transcription du jugement d'adoption Kazakhstanais en France dont vous nous enverrez une copie, ainsi que la copie de votre livret de famille où l'enfant adopté aura été inscrit.

Les rapports de suivis devront IMPERATIVEMENT être envoyés au Kazakhstan aux dates prévues, y seront traduits sur place puis transmis au Ministère de l'Education et de la Science et à l'orphelinat dont dépendait l'enfant ; un exemplaire des 3 premiers suivis sera également envoyé au Conseil Général (jusqu'à la transcription du jugement Kazakh) qui vous a délivré l'Agrément et éventuellement au Procureur du Tribunal de Grande Instance de Nantes s'il le demande.

Ces visites de suivis sont d'abord une aide de l'OAA pour l'adaptation de l'enfant adopté. Le maintien de l'accréditation d'ENFANCE AVENIR et donc les futures adoptions au Kazakhstan en dépendent aussi directement !

Les frais d'adoption

Sous le contrôle de l'Autorité Centrale française pour l'Adoption, les frais de procédures en France et au Kazakhstan, pour l'adoption d'un enfant s'élèvent à 17 720 € depuis la constitution du dossier des postulants à l'adoption jusqu'à la fin des suivis aux 18 ans de l'enfant adopté. Cette somme comprend :

"                les frais de fonctionnement du Bureau d'ENFANCE AVENIR en France pendant les 4 à 5 ans d'accompagnement des adoptants à compter de leur premier courrier, les frais de constitution du dossier des postulants à l'adoption et les frais pour les suivis de l'enfant jusqu'à ses 18 ans,
"                les frais des traductions apostillées des dossiers en Russe et en Kazakhstanais (parents / enfants / suivis),
"                les frais d'enregistrement / déclarations notariées + apostillées au Kazakhstan,
"                les frais de fonctionnement du Bureau de Représentation d'ENFANCE AVENIR au Kazakhstan,
"                les frais pour la préparation du passeport et du visa de l'enfant,
"                les frais de consultation médicale complémentaire éventuelle pour l'enfant attribué sont à la charge des adoptants (env. 100 € hors examens spécialisés comme IRM, scanner…).

ENFANCE AVENIR se charge des transferts bancaires au Kazakhstan à notre Bureau de Représentation sur place.

Les adoptants doivent prévoir en plus des frais de voyages et de déplacements sur place :

"                2 aller / retour au Kazakhstan en avion (2 à Almaty) @ 1 300-1 500 € par personne et par voyage environ selon les périodes + voyage Almaty - Karaganda (environ 160 € par personne et par aller / retour),
"                visas touristiques pour 3 entrées sur 3 mois) (200 € par personne),
"                1 billet de retour pour l'enfant (environ 750 €),
"                frais de séjour sur place en appartement meublé au premier voyage de 45 jours plus repas et divers (environ 3 770 €),
"                un don pour l'orphelinat remis à la fin du délai d'appel du jugement d'adoption au Kazakhstan.
"                Les frais d'organisation d'une fête du départ de l'enfant de l'orphelinat (300 €),
"                frais de séjour sur place à Karaganda au deuxième voyage (environ 1 300 €) et d'hôtel pour prendre le visa de l'enfant au Consulat à Almaty avant le retour (environ 350 € repas, et divers),

Pour tous les voyages, il faut prévoir également des frais (élevés) de chauffeurs et d'interprètes qui vous assistent en permanence avec le Bureau d'ENFANCE AVENIR au Kazakhstan, depuis votre première arrivée à Karaganda jusqu'à votre dernier départ d'Almaty au dernier voyage avec votre enfant.

Budget global à prévoir (hors téléphone, cher) pour l'adoption d'un enfant par un couple d'Ile de France : 37 000 € tout compris (procédures en France et au Kazakhstan, voyages, visas, séjour - appartement meublé durant 60 jours + repas, hôtel + repas pendant 2 jours, chauffeurs, interprètes, dossier de l'enfant, convoyage de l'enfant, don à l'orphelinat, fête du départ de l'enfant).

Adoptions à Madagascar

Présentation

De 2003 à 2013, ENFANCE AVENIR a servi d'intermédiaire pour l'Adoption de 25 enfants malgaches accueillis dans deux Centres d'Accueil à Tananarive.

ENFANCE AVENIR peut à présent engager de nouvelles procédures d'adoption à MADAGASCAR dans le nouveau cadre de la Convention de La Haye en matière d'adoption internationale sous l'égide de l'Autorité Centrale malgache pour l'Adoption.

Les enfants adoptables à Madagascar

La nouvelle législation malgache pour l'adoption a défini les différentes phases de l'adoptabilité des enfants malgaches depuis le consentement à l'adoption de leurs parents biologiques jusqu'à l'enregistrement dans la Banque des données des enfants malgaches adoptables à l'étranger. Les plus jeunes des enfants adoptables en France ont 2 ans environ, enfants en bonne santé ou enfants à besoins spécifiques (enfants avec problèmes de santé, âgés de plus de 5 ans et/ou en fratries).


Les adoptants d'enfants malgaches

Seuls les couples mariés, hétérosexuels, peuvent adopter un ou des enfants à Madagascar. Ils ne doivent pas avoir plus de 3 enfants au foyer après l'adoption, y compris avec le ou les enfants des 2 conjoints. Les Postulants doivent pouvoir démontrer des liens familiaux, professionnels ou associatifs forts avec le pays.
Les adoptants doivent accepter de rester en couple à Madagascar pendant les 3 mois des procédures sur place avec l'enfant adopté.


Les dossiers

2 dossiers originaux sur-légalisés au Ministère des Affaires Etrangères à Paris + 7 copies de ce dossier certifiées conformes en mairie. Parmi eux, 1 dossier original + 4 copies conformes seront seront transmis par ENFANCE AVENIR à l'Ambassade de Madagascar à Paris qui les enverra au Ministère des Affaires Etrangères à Tananarive. Ce Ministère sera chargé de les déposer à l'Autorité Centrale malgache pour l'Adoption pour leur enregistrement dans la Banque de Données des futurs Adoptants. L'OAA gardera par sécurité 1 original et 2 copies certifiées à Chatou. 2 autres copies certifies seront envoyées à la correspondante de l'OAA à Madagascar pour les procédures sur place après l'arrivée sur place des adoptants.

Après la présentation au Bureau de Chatou d'ENFANCE AVENIR du dossier socio-médical du ou des enfants attribués par l'Autorité Centrale malgache pour l'Adoption (environ 2 h 30 - 3 h), les futurs adoptants doivent formellement confirmer leur consentement à l'adoption de l'enfant ou des enfants attribué(s), puis compléter leur dossier avec différents formulaires réglementaires pour présentation du projet d'apparentement au tribunal du lieu de résidence de l'enfant à Madagascar, et notamment la demande de changement de prénom(s) éventuelle pour l'enfant adopté.


Le voyage à Madagascar

Le déroulement des procédures d'adoption à Madagascar nécessite 3 mois de séjour sur place en couple pour les adoptants : un mois de période probatoire de vie avec l'enfant avant le jugement d'adoption plénière malgache, puis prononcé du jugement d'adoption plénière où les adoptants doivent être présents avec l'enfant, puis une semaine d'attente de la notification du jugement qui initie le délai d'appel d'un mois. A la fin de celui-ci, la délivrance du certificat de non recours permet aux adoptants de faire transcrire le nouvel acte de naissance de l'enfant sur le registre d'état civil de son lieu de naissance, puis de faire préparer son passeport malgache où l'enfant porte le nom des adoptants suite au jugement d'adoption plénière malgache, son visa de sortie de Madagascar au bureau de Police à Tananarive, puis son visa d'Adoption au Consulat de France à Tananarive. L'enfant quittera Madagascar avec ses deux parents.

Pendant les 3 mois sur place, le couple et l'enfant adopté seront accompagnés en permanence par la déléguée de l'OAA à Tananarive (et en province selon la localisation du Centre d'adoption de l'enfant).

Le retour en France

Dès le retour des adoptants en France avec leur enfant, ENFANCE AVENIR devra informer sous 48 heures le Conseil Général de leur département de l'arrivée de l'enfant et lui transmettra dans les 8 jours une copie de tous les documents remis aux adoptants à Madagascar (en français et en malgache).

Le congé légal d'adoption des adoptants commence dès l'arrivée de l'enfant en France. Il est conseillé, dans la mesure du possible, de le prolonger avec un congé parental à temps complet ou à mi-temps, pour que l'enfant adopté ait le temps de prendre ses repères et de s'attacher à ses nouveaux parents avant d'aller chez une nourrice, en crèche ou à l'école.

La requête pour la transcription du jugement d'adoption plénière malgache sur les registres de l'état civil français doit être adressée par les adoptants au Tribunal de Grande Instance de Nantes dès l'arrivée de l'enfant. Avec l'application de la Convention de La Haye par les Autorités Malgaches, la transcription est de plein droit en France.
Dès la transcription faite, l'enfant adopté acquiert la nationalité française tout en conservant la nationalité malgache. L'enfant peut alors être enregistré sur le livret de famille de ses parents adoptifs.

Les visites de suivi de l'adaptation de l'enfant dans sa nouvelle famille seront assurées par  la Déléguée Départementale d'ENFANCE AVENIR au domicile des adoptants (environ 1 h 30 à 2 h d'entretien) dès le 3° mois après l'arrivée de l'enfant, puis au 12° mois, au 24° mois. Puis des nouvelles seront envoyées à ENFANCE AVENIR par les adoptants chaque année jusqu'aux 18 ans de l'enfant.
Le rapport de chaque visite de suivi sera adressé par ENFANCE AVENIR au Conseil Général des adoptants jusqu'à l'obtention de la transcription du jugement malgache, à l'Ambassade de Madagascar à Paris et à l'Autorité Centrale malgache pour l'Adoption. Ces visites sont l'occasion de faire le point sur le bon développement de l'enfant et sa bonne insertion dans sa nouvelle famille. Aides et conseils sont apportés par ENFANCE AVENIR selon les besoins.
Ensuite, les " nouvelles " de l'enfant seront à adresser annuellement à l'Autorité Centrale malgache et à l'Ambassade de Madagascar à Paris, à la date anniversaire de l'arrivée de l'enfant, jusqu'à ses 18 ans.


Les frais d'adoption

Sous le contrôle de l'Autorité Centrale française pour l'Adoption, les frais de procédures pour l'adoption d'un enfant malgache s'élèvent à        5 782 € depuis la constitution du dossier des postulants à l'adoption jusqu'à la fin des 3 ans de suivis de l'enfant adopté, plus un don de      3 000 € à l'orphelinat après le délai d'appel du jugement d'adoption à Madagascar.  Cette somme comprend :
"                les frais de fonctionnement du Bureau d'ENFANCE AVENIR en France pendant les 4 à 5 ans d'accompagnement des adoptants à compter de leur premier courrier, les frais de constitution du dossier des postulants à l'adoption et les frais pour les suivis de l'enfant et les nouvelles jusqu'aux 18 ans de l'enfant,
"                la taxe d'attribution de l'enfant à verser à l'Autorité Centrale Malgache,
"                les frais pour la préparation du passeport et du visa de l'enfant,
"                les frais de fonctionnement de la Représentante et de la Déléguée d'ENFANCE AVENIR à Antananarivo,
"                la participation aux frais de l'orphelinat de l'enfant attribué (don remis à l'orphelinat à la fin du délai d'appel du jugement d'adoption à Madagascar).

ENFANCE AVENIR se charge des transferts bancaires à Madagascar.

Les adoptants doivent prévoir en plus des frais de voyages et de déplacements sur place :
"                1 aller / retour en avion à Madagascar (environ 1 100 - 1 300 € par personne selon les périodes,
"                visas avec invitation spéciale Adoption (Visas pour 2 entrées sur 3 mois par personne par précaution),
"                1 billet de retour pour l'enfant (500 à 700 €) ,
"                frais de séjour sur place (30 €/nuit environ/ appartement meublé) plus repas.

Pour tous les voyages, il faut prévoir également des frais (faibles) de chauffeurs pour vos démarches durant votre séjour de 3 mois sur place.

Budget global à prévoir (hors téléphone, très cher) pour l'adoption d'un enfant par un couple d'Ile de France :
"                12 000 € tout compris (procédures en France et à Madagascar, voyages, visas, séjour - hôtel + repas pendant 3 mois [1 mois pour l'un des deux membres du couple], chauffeurs, dossier de l'enfant).

Adoptions au Vietnam


ENFANCE AVENIR a été habilité pour le Vietnam le 23 février 2006 par l'Autorité Centrale française pour l'Adoption, puis accrédité à compter du 18 octobre 2006 par le Ministère de la Justice Vietnamien : 1° licence pour servir d'intermédiaire avec un orphelinat d'Ho Chi Minh Ville, 2° licence le 26 décembre 2007 pour la région de Bac Giang au Nord Vietnam, 3° licence pour Hanoï, puis 4° licence pour Vung Tau au Sud et Danang au Centre.

Suite à la ratification de la Convention de la Haye par la République Socialiste du Vietnam, et la publication des nouvelles lois sur l'adoption internationale, ENFANCE AVENIR a été accrédité pour l'ensemble du Vietnam le 18 mars 2012.

176 enfants ont ainsi été adoptés au Vietnam par l'intermédiaire d'ENFANCE AVENIR jusqu'à mi-juillet 2011, date de l'arrêt des anciennes procédures. Un enfant a été adopté le 24 octobre 2012 suite à la décision du Département de l'Adoption du Ministère de la Justice d'Hanoï, dans le cadre des nouvelles procédures. Soit un total de 177 enfants adoptés à fin 2012.

Les enfants adoptables à l'étranger

Les enfants en bonne santé pourront être attribués par le Département de l'Adoption si aucune famille vietnamienne n'a souhaité les adopter pendant une période d'enregistrement de 8 mois dans la banque de données des enfants sans soins parentaux. La remise de ces enfants aux adoptants étrangers aura lieu 2-3 mois après l'acceptation de l'attribution et l'échange des Accords à la Poursuite de la Procédure entre les Autorités Centrales vietnamienne et française prévus par la Convention de la Haye.

Les enfants " à besoins spécifiques " (EBS) peuvent bénéficier d'une procédure dérogatoire pour leur adoption, plus rapide que celle des enfants en bonne santé. Selon l'article 3 du décret d'application de la Convention de la Haye, ils souffrent des pathologies suivantes : enfants porteurs d'une fente labio-palatine, souffrant d'une déficience de la vision d'un œil ou des deux, enfants muets, malentendants, souffrant d'un pied-bot et/ou d'une main-bote, les enfants ayant une/des main(s), un/des pied(s), un/des orteil(s), ou un/des doigts manquants, ou un/des doigts surnuméraires, souffrant d'une maladie cardiaque, porteurs d'une hernie ombilicale, inguinale ou abdominale, souffrant de maladie(s) sanguine(s), enfants porteurs de l'Hépatite B ou C, enfants à partir de 5 ans, enfants de tous âges en fratrie (très rares).
Il faut signaler que la contamination des enfants à leur naissance par les anti-corps HIV/Hépatite B ou C de leur mère est endémique au Vietnam. Heureusement beaucoup de ces enfants négativent leur HIV (quand la PCR est négative), leur Hépatite B ou C.Ils sont alors considérés comme en bonne santé, mais ceci pourrait être intégré à, la liste des pathologies des enfants EBS dans un proche avenir.

ENFANCE AVENIR recherche des familles pour l'adoption de jeunes enfants séropositifs HIV à la naissance mais avec PCR négative sur les 9 premiers mois au minimum et qui pourront donc négativer leur séropositivité avant leurs 24 mois et pour des enfants (bébés et plus âgés) également porteur des anticorps hépatite B ou hépatite C à la naissance et négativant ensuite (PCR négative). Les bilans médicaux sont effectués à l'hôpital franco-vietnamien de Hanoï pour les enfants du Nord Vietnam, dans des centres spécialisés type Family Practice, Centre Médical International ou similaire et à l'Institut Pasteur ou établissement  de qualité équivalente à Danang ou Ho Chi Minh Ville pour les enfants des orphelinats du Sud-Vietnam.

La procédure d'adoption pour les enfants EBS est généralement plus longue que pour les enfants en bonne santé car leur adoptabilité n'est pas établie lors de la présentation du dossier de l'enfant.
Le dossier socio-médical de l'enfant, reçu du Département de l'Adoption du Ministère de la Justice d'Hanoï à l'intention de la famille pressentie, est présenté par ENFANCE AVENIR au bureau de Chatou au cours d'une réunion avec les futurs parents adoptifs qui donnent alors ou non leur accord à l'adoption de l'enfant attribué.

Tous les enfants vivent dans des orphelinats d'Etat, depuis leur naissance ou plus tardivement.
Les enfants sont déclarés abandonnés après enquête de police et annonces faites à la radio pour rechercher leurs parents biologiques ou des adoptants vietnamiens. Le Comité Populaire de la Région de résidence de l'enfant doit donner son accord à l'adoption de l'enfant par des adoptants étrangers, ainsi que le Service Judiciaire régional et le Ministère de la Justice à Hanoï qui prend la décision finale de l'attribution d'un enfant à une famille étrangère dans les délais prescrits et transmet la proposition à ENFANCE AVENIR.
Les enfants proposés avec les nouvelles procédures, peuvent venir de n'importe quel orphelinat du Vietnam. La remise officielle de l'enfant aux adoptants a lieu au Comité Populaire régional, sur convocation transmise au Bureau de Représentation d'ENFANCE AVENIR au Vietnam, après règlement d'une taxe d'Etat de 50 000 000 VND (environ 2 000 €) pour l'adoption des enfants en bonne santé.

Les adoptants étrangers : les couples hétérosexuels mariés acceptant désormais obligatoirement un enfant avec problèmes de santé (le Département de l'Adoption se réservant le droit de présenter un enfant en bonne santé ou EBS ensuite), dont les dossiers sont enregistrés au Ministère de la Justice à Hanoï ne présentent en principe pas plus de 45 ans d'écart d'âge avec l'enfant adopté, sauf si celui-ci a une hépatite B ou C ou s'il était séropositif HIV à la naissance (avec PCR négatif). L'écart d'âge peut alors être un peu plus élevé.

Les dossiers des femmes célibataires ne sont pas présentés par ENFANCE AVENIR au Ministère de la Justice à Hanoï compte tenu du très grand nombre de dossiers de couples hétérosexuels mariés en attente par rapport au nombre d'enfants attribués. Quelques exceptions sont cependant envisageables pour l'adoption d'enfants de plus de 5 ans et/ou présentant une Hépatite B ou C, ou séropositif HIV à la naissance (avec PCR négative).


Le voyage au Vietnam

Un seul voyage de 3 semaines environ en couple a lieu au Vietnam, selon le lieu de résidence de l'enfant, entre 2 et 3 mois après l'attribution d'un enfant par le Département de l'Adoption du Ministère de la Justice, la présentation de son dossier socio-médical aux adoptants au Bureau d'ENFANCE AVENIR à Chatou, l'envoi par l'intermédiaire d'ENFANCE AVENIR de son consentement et de l'Accord à la Poursuite de la Procédure prévu par la Convention de la Haye.
Ce moment important de la présentation du projet d'apparentement est suivi à Chatou d'une réunion d'information sur les procédures d'adoption au Vietnam, les conditions de la remise de l'enfant et du séjour sur place pendant 3 semaines environ.
Le Bureau de Représentation d'ENFANCE AVENIR au Vietnam accompagne les adoptants sur place.
Le ou les premier(s) enfant(s) des adoptants ne doivent pas venir au Vietnam pour que ces premières trois semaines de rencontres et de vie commune à l'hôtel avec l'enfant adopté se passent sereinement, malgré des conditions climatiques et sanitaires parfois difficiles à supporter par des enfants venant de France.

La remise officielle de l'enfant peut avoir lieu entre 2 et 8 jours après l'arrivée des adoptants au Vietnam et le recueil de l'enfant à l'orphelinat.
Il n'y a pas de jugement d'adoption au Vietnam mais une décision judiciaire ("Remise de l'Enfant"). Le dossier complet de l'enfant est remis en vietnamien et en français aux nouveaux parents pour la préparation de son passeport vietnamien avec ses nom et prénom vietnamien, puis du visa Adoption de l'Autorité Centrale française délivré au Consulat de France à Ho Chi Minh Ville ou à Hanoï, selon le lieu de résidence de l'enfant.

Bien que le Vietnam ait ratifié la Convention de la Haye, la décision d'adoption vietnamienne ne peut être transcrite sur les registres de l'Etat Civil des enfants nés à l'étranger de Nantes car les nouveaux nom et prénoms français de l'enfant ne sont pas pour l'instant pris en compte au Vietnam au moment de la remise officielle de l'enfant. Les adoptants doivent donc faire une requête au Tribunal de Grande Instance de leur domicile en France pour obtenir le jugement d'adoption plénière de l'enfant adopté.

L'enfant va ainsi acquérir la nationalité française tout en conservant sa nationalité vietnamienne.


Le retour en France

Dès le retour des adoptants en France avec leur enfant, ENFANCE AVENIR devra informer sous 48 heures le Conseil Général de leur département de l'arrivée de l'enfant et lui transmettra dans les 8 jours une copie de tous les documents remis aux adoptants au Vietnam (en français et en vietnamien).

Le congé légal d'adoption des adoptants commence dès l'arrivée de l'enfant en France. Il est conseillé, dans la mesure du possible, de le prolonger avec un congé parental à temps complet ou à mi-temps, pour que l'enfant adopté ait le temps de prendre ses repères et de s'attacher à ses nouveaux parents avant d'aller chez une nourrice, en crèche ou à l'école.

Les visites de suivi de l'adaptation de l'enfant dans sa nouvelle famille seront assurées par ENFANCE AVENIR le 2° mois après la date de la remise officielle de l'enfant, puis le 5° mois, puis tous les 6 mois jusqu'au 3ème anniversaire de la remise officielle de l'enfant.
Le rapport de chaque visite de suivi sera adressé au Conseil Général des adoptants, jusqu'à l'obtention de la transcription de l'acte vietnamien de remise officielle de l'enfant ou du jugement d'adoption français, et au Ministère de la Justice de Hanoï ainsi qu'à l'Ambassade du Vietnam en France jusqu'au 3ème anniversaire de la remise officielle de l'enfant.


Les frais d'adoption

Sous le contrôle de l'Autorité Centrale française pour l'Adoption (S.A.I.), les frais de procédures pour l'adoption d'un enfant vietnamien s'élèvent à environ 8 700 € depuis la constitution du dossier des postulants à l'adoption jusqu'à la fin des 3 ans de suivis de l'enfant adopté. Cette somme comprend :

"                les frais de fonctionnement du Bureau d'ENFANCE AVENIR en France pendant les 4 à 5 ans d'accompagnement des adoptants à compter de leur premier courrier, les frais de constitution du dossier des postulants à l'adoption et les frais pour les suivis de l'enfant,
"                les frais de traduction des dossiers au Vietnam (parents / enfants / suivis),
"                la taxe d'enregistrement du dossier des adoptants au Département de l'Adoption, (9 MVND, soit environ 300 €),
"                la taxe d'attribution de l'enfant après le consentement des adoptants (50 MVND, soit environ 2 000 €),
"                les frais pour la préparation du passeport et du visa de l'enfant (15 € en VND),
"                les frais de fonctionnement du Bureau de Représentation d'ENFANCE AVENIR au Vietnam.
Les frais de consultation médicale complémentaire éventuelle pour l'enfant attribué sont à la charge des adoptants.
ENFANCE AVENIR se charge des transferts bancaires au Vietnam à notre Bureau de Représentation sur place.

Les adoptants doivent prévoir en plus les frais de voyages et de déplacements sur place :

"                1 aller / retour au Vietnam en avion (Ho Chi Minh Ville ou Hanoi + autre région éventuellement) @ 900 - 1 200 € par personne selon les périodes et les destinations,
"                visas (75 € par personne),
"                1 billet de retour pour l'enfant (600 à 800 €)
"                frais de séjour sur place à l'hôtel (30 €/nuit environ/hôtel 2 étoiles) plus repas (20 € par jour),
"                la participation aux frais de l'orphelinat de l'enfant attribué (don remis à l'orphelinat après la remise officielle de l'enfant).

Pour tous les voyages, il faut prévoir également des frais (peu élevés) de chauffeurs/taxis pour vos démarches sur place avec l'aide du Bureau de Représentation d'ENFANCE AVENIR.

Budget global à prévoir (hors téléphone, très cher) pour l'adoption d'un enfant par un couple d'Ile de France : 17-18 000 € tout compris (procédures en France et au Vietnam, voyages, visas, séjour - hôtel + repas + taxis)  pendant 3 semaines.


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 11 mars 2014